Nos vanilles

L'originalité et la spécificité de notre gousse de vanille  !

 Avant de vous présenter l'originalité et la spécificité de notre gousse de vanille « Bourbon », il est important de vous souligner que l'idée de créer cette boutique en ligne est née d'une véritable passion de notre DG, Mr Nour Fahad. Dans sa famille, il n'y a pas d'âge pour travailler à la production de l'espèce vanilla planifolia. Vous pouvez le constater sur cette photo prise en 2001, il travaille avec son père et un membre de sa famille sur les techniques de séchage de la vanille.

L'originalité et la spécificité de notre gousse de vanille reposent sur trois éléments :

- L'identité : nous vendons la gousse de vanille la plus logue au monde (jusqu'à 22 cm). Ses qualités gustatives, aromatiques, médicinales, cosmétiques... ne cessent pas d'impressionner le monde professionnel de notre époque. 

- La culture : chez nous, aux Comores, pour permettre à la liane de la vanille de bien grandir, nous utilisons une plante appellée « Mdri mzungu », la Pourghère (nom scientifique Jatropha curcas) comme ombrage. Cette technique de culture ne s'applique qu'aux Comores. C'est pourquoi nos vanilles "Grand Cru" restent uniques au monde, bien fraîche, beurrée, crémeuse et peut rester intact pendant 5 ans avec sa fraîcheur. 

- Les gousses vertes récoltées traitées avec le plus grand soin pendant 4 mois. 

Pour rappel, la gousse verte récoltée ne dégage encore aucun arôme. Mais l'obtention de notre belle gousse parfumé et bien noir nécessite toute une préparation minutieuse pendant trois mois encore. Ça ce qu'on appelle la préparation ou traitement de la gousse. 

Le traitement de nos gousses vertes fraichement récoltées, se fait en quatre phases :

Phase 1. Dans un premier temps, on met la gousse verte dans des paniers ou dans des sacs semblables aux sacs du riz et les faire bouillir dans une eau chaude à 85°C pendant quelques secondes. C'est donc le commencement de la transformation. Ça se qu'on appelle l'échaudage.

Phase 2. Ensuite la gousse de vanille verte (dure) devient plus moue. On passe à une phase appelée l'étuvage. " ce procédé permet de provoquer l'arrêt végétatif des gousses de vanille et de déclencher une réaction chimique qui va permettre le développement des arômes et notamment la vanilline qui représente 90% des arômes de la vanille" .

Phase 3. Cinq jours après l'étuvage, on procède au séchage. Il s'agit de bien « stabiliser le produit pour éviter un développement des microorganismes et notamment des moisissures. La teneur en eau des gousses diminue progressivement d'environ 85 % jusqu'à des teneurs maximales de 38 à 25 % selon la catégorie » (peut-on lire sur le site | Planet-Vie (ens.fr).

Chez nous aux Comores, les paysans producteurs préparent de la vanille destinée à l'agroalimentaire. Dans ce sens, ils sèchent les gousses jusqu'à 17 % d'humidité. C'est pourquoi notre vanille se conserve jusqu'à 5 ans sans problème.

Phase 4. Avant la mise en emballage, on passe à la phase de triage. Il s'agit donc de trier les gousses de vanille en fonction de leur taille, de leur taux d'humidité, de leur souplesse et leur couleur. Chaque famille de notre vanille se range dans une malle en bois recouvert de l'intérieur de papier paraffiné.


Voici une petite vidéo qui montre comment notre père réalise manuellement la fécondation de la fleur de vanille en 3 étapes :